Actualités
  Les fallas fête populaire à Valence en Espagne
Les fallas fête populaire à Valence en Espagne

Merci à Lally Dumond qui en tenue traditionnelle nous a fait découvrir les Fallas, fête populaire de Valence en Espagne.

Les fallas, en castillan ou falles, en valencien, est une fête populaire dont l'apogée se situe entre le 15 et le 19 mars, jour de la saint Joseph, patron des charpentiers.Les festivités se déroulent dans les rues et places de Valence (Espagne) et dans plus d'une centaine de villes de la Communauté valencienne. Chaque falla est entourée de figurines "ninots" dont le nombre varie de 30 à 70. Elles forment un ensemble dont le message, toujours satirique, souvent osé, n'épargne ni les politiques, ni la société.

La nuit du 15 mars, c'est la Plantà pour laquelle on dresse de gigantesques monuments, soutenus par des structures de bois qui servent de support. Toute la ville participe. À chaque coin de rue est implantée une falla. Chaque casal (associations de quartier) expose une falla major (pour les adultes) et une falla infantil (pour les enfants). Elles doivent être montées le 15 mars. Un jury passe voir toutes les fallas de Valence le lendemain et décerne les prix. Elles seront toutes brûlées le 19 mars, lors de la Cremà là où elles étaient plantées au milieu d'un embrasement de feux d'artifice entre minuit et 1 h du matin. Seuls seront épargnées les ninots : figurines que chaque fallera major décide de conserver comme souvenir.
Les Fallas ont été inscrites en novembre 2016 sur la liste du Patrimoine culturel immatériel
Une "mascletà" est un spectacle pyrotechnique principalement sonore d'une succession d'explosions de gros pétards de très forte puissance que l'on appelle les masclets.
La mascletà est un spectacle de poudre et surtout de bruit, rythmé, allant crescendo, avec en guise de bouquet final le fameux "terremoto", véritable tremblement de terre sonore dépassant l'entendement.
Les places, rues et immeubles alentour vibrent, et le spectateur en reste, soit en pleine extase, soit abasourdi et hébété lorsqu'il s'agit de sa première mascletà.

 
Magazine municipal
Diaporama (1)
© 2017 Mairie de Saint Georges d'Orques | Plan du site | Mentions légales