Arènes Michel LAURENS
La Course Camarguaise

Suite logique à ce préambule, la "course camarguaise" oppose dans une arène des hommes vêtus de blanc à un taureau. Pour ces "razeteurs", le jeu consiste à décrocher des cornes de l’animal des attributs dotés de prix. L’art est difficile. Il réclame courage, précision et rapidité. Autant de qualités qui ont valu à la course camarguaise d’être reconnue comme sport à part entiére, en 1975. Comme le football ou le cyclisme, elle a ses vedettes.

Ainsi, de mars à la mi-novembre, chaque année, environ 700 courses se déroulent dans les arènes les plus prestigieuses (Nîmes, Arles ...) mais aussi dans celles, plus modestes, des villages. Toutes rassemblent les fervents de cette religion qui a pour dieu, le taureau.

 
© 2017 Mairie de Saint Georges d'Orques | Plan du site | Mentions légales